Différences entre finlandais finnophones/suédophones

Règles du forum
Tous les sujets sur la vie en Finlande, ou en rapport avec la Finlande (de près ou de loin). Les autres discussions vont dans le Forum général.

Différences entre finlandais finnophones/suédophones

Messagepar Coccinelle » Mercredi 9 Décembre 2009, 15:56

Comme signalé sur un autre post, voici une liste des différences selon plusieurs études de Markku T. Hyyppä
Les suédophones de Pohjanmaa, comparés aux finnophones de Pohjanmaa:
1. Ont plus d'amis
2. Divorcent moins
3. Sont moins souvent chômeurs
4. Sont plus souvent membres de diverses associations
5. Vont plus souvent à l'église
6. Font plus la fête (toutes occasions sont bonnes)
7. Boivent autant mais sont moins souvent ivres
8. Tuent moins souvent (sinon jamais) son voisin/sa femme
9. Se suicident moins
etc...etc...

Selon lui un des éléments qui expliquent leur sentiment d'être plus heureux que les finnophones est la solidité de leurs réseaux d'amis et familiales. Ils ne pensent pas comme les finnophones "que l'on doit se débrouiller seul" mais "qu'il faut aider son voisin et comme ça le jour où on a besoin d'aide les voisins nous aideront à leur tour".
La raison pour cette solidité entre voisins/amis/familles serait dû à leur situation de minoritaires, "il faut se ressérrer entre nous pour garder notre langue, notre culture".

Je tiens ces éléments du livre de Juha Ruusuvuori MUUKALAINEN MUUMILAAKSOSSA. C'est un finnophone qui raconte sa vie dans l'archipel de l'ouest de la Finlande, dans une zone suédophone. Je conseille la lecture de ce livre à tous ceux qui lisent suffisamment le finnois. L'auteur y explique sa vue, très intéressante, sur ces différences. Y compris sur l'anormale envie de compétition des finnophones à organiser des compétitions sur tout et n'importe quoi....sa jalousie maladive etc..etc...

Ceci dit je trouve qu'il éxagère quand même assez souvent. Si moi (finnophone) j'étais comme il décrit dans son livre je devrait de se pas aller me suicider....
Avatar de l’utilisateur
Coccinelle
La plus française des finlandaises
 
Messages: 2897
Inscription: Dimanche 13 Juillet 2008, 23:53
A remercié: 7 fois
Remercié: 32 fois

Re: Différences entre finlandais finnophones/suédophones

Messagepar Scribe » Mercredi 9 Décembre 2009, 16:23

Si le livre est une "immersion culturelle" comme Sunnuntai-kirjeitä Suomesta, normal que ce soit un peu exagéré et que ne te retrouves pas complètement dans cette description.

Sur les suédophones de Pohjanmaa, je ne me prononce pas. Les quelques suédophones de la région métropolitaine que j'ai croisés m'ont pour la plupart aussi parlé de ces différences culturelles. Notamment que les suédophones sont (prétendument ?) plus ouverts, plus joyeux, amicaux et moins timides que les finnophones. Mais je n'ai pas de statistiques fiables sur le sujet, uniquement des témoignages des principaux intéressés.
Avatar de l’utilisateur
Scribe
Steven "kirjuri" Cigale
 
Messages: 9963
Inscription: Mercredi 29 Août 2007, 14:22
A remercié: 240 fois
Remercié: 101 fois

Re: Différences entre finlandais finnophones/suédophones

Messagepar Coccinelle » Mercredi 9 Décembre 2009, 17:00

Scribe a écrit:Si le livre est une "immersion culturelle" comme Sunnuntai-kirjeitä Suomesta, normal que ce soit un peu exagéré et que ne te retrouves pas complètement dans cette description.

Sur les suédophones de Pohjanmaa, je ne me prononce pas. Les quelques suédophones de la région métropolitaine que j'ai croisés m'ont pour la plupart aussi parlé de ces différences culturelles. Notamment que les suédophones sont (prétendument ?) plus ouverts, plus joyeux, amicaux et moins timides que les finnophones. Mais je n'ai pas de statistiques fiables sur le sujet, uniquement des témoignages des principaux intéressés.


En fait l'étude (selon des méthodes "strictes" semble-t-il - mais je ne suis pas allée vérifier) de Markku Hyyppä est faite sur les finno/suédophones de Pohjanmaa.....mais l'auteur dans son livre parle, en plus, de ses propres observations depuis 10 ans qu'il vit au milieu des suédophones.... et il arrive aux mêmes conclusions que tes amis/connaissances.

De mon point de vue strictement personnel (et pas scientifiquement prouvé) on pourrait diviser la Finlande grossièrement en 4 parts:
Les "vrais" finnois, que l'auteur du livre appelle les "ugri-suomalaiset", dans la zone des lacs, la Finlande du milieu, les hämäläiset ==>ceux qui ne parlent pas, sont introvertis, silencieux, dépressifs, suicidaires, et quand ils s'énervent ils sortent leur puukko et tuent le voisin.
Les "rannikkosuomalaiset" = finlandais de bord de mer, en fait le suédophones==> plus joyeux, ouverts etc... voir plus haut
Les "itäsuomalaiset" = savolaiset ja karjalaiset==> extrêment volubiles, sentimentaux, mélancoliques, expriment leurs émotions (tristesse, gaîté) et de ce fait moins sujets aux suicides
Les "pohjoissuomalaiset" (je ne parle pas des lapons) = lestadiolaiset (pas tous, mais un nombre très très très impressionant) ==> extrêmemnt retenus, intolérants pour qui n'est pas lestadiolainen, et lorsque les jeunes sortent de ce milieu pour s'installer dans la "vraie vie" le taux de suicide est très elevé car ils ont du mal à s'adapter. J'ai une amie dont les parents étaient "lestadiolainen" puis ils se sont séparés de cette secte et lui est devenu un pasteur luthérien. Elle m'a raconté des histoires effrayantes d'intolérance du reste de sa famille envers ses parents et leurs enfants du fait de cette séparation.
Avatar de l’utilisateur
Coccinelle
La plus française des finlandaises
 
Messages: 2897
Inscription: Dimanche 13 Juillet 2008, 23:53
A remercié: 7 fois
Remercié: 32 fois

Re: Différences entre finlandais finnophones/suédophones

Messagepar Scribe » Mercredi 9 Décembre 2009, 17:04

Coccinelle a écrit:De mon point de vue strictement personnel (et pas scientifiquement prouvé) on pourrait diviser la Finlande grossièrement en 4 parts:


Oui c'est schématique mais ça donne peut-être une tendance.

Les "pohjoissuomalaiset" (je ne parle pas des lapons) = lestadiolaiset (pas tous, mais un nombre très très très impressionant) ==> extrêmemnt retenus, intolérants pour qui n'est pas lestadiolainen, et lorsque les jeunes sortent de ce milieu pour s'installer dans la "vraie vie" le taux de suicide est très elevé car ils ont du mal à s'adapter. J'ai une amie dont les parents étaient "lestadiolainen" puis ils se sont séparés de cette secte et lui est devenu un pasteur luthérien. Elle m'a raconté des histoires effrayantes d'intolérance du reste de sa famille envers ses parents et leurs enfants du fait de cette séparation.


Oui j'ai vu ça aussi de près. Il y a beaucoup de lestadiolaiset dans le Nord de la Finlande, mais quelle est la proportion ? C'est loin d'être tout le monde quand même, je crois.
Avatar de l’utilisateur
Scribe
Steven "kirjuri" Cigale
 
Messages: 9963
Inscription: Mercredi 29 Août 2007, 14:22
A remercié: 240 fois
Remercié: 101 fois

Re: Différences entre finlandais finnophones/suédophones

Messagepar Coccinelle » Mercredi 9 Décembre 2009, 18:00

Scribe a écrit:
Coccinelle a écrit:De mon point de vue strictement personnel (et pas scientifiquement prouvé) on pourrait diviser la Finlande grossièrement en 4 parts:


Oui c'est schématique mais ça donne peut-être une tendance.

Les "pohjoissuomalaiset" (je ne parle pas des lapons) = lestadiolaiset (pas tous, mais un nombre très très très impressionant) ==> extrêmemnt retenus, intolérants pour qui n'est pas lestadiolainen, et lorsque les jeunes sortent de ce milieu pour s'installer dans la "vraie vie" le taux de suicide est très elevé car ils ont du mal à s'adapter. J'ai une amie dont les parents étaient "lestadiolainen" puis ils se sont séparés de cette secte et lui est devenu un pasteur luthérien. Elle m'a raconté des histoires effrayantes d'intolérance du reste de sa famille envers ses parents et leurs enfants du fait de cette séparation.


Oui j'ai vu ça aussi de près. Il y a beaucoup de lestadiolaiset dans le Nord de la Finlande, mais quelle est la proportion ? C'est loin d'être tout le monde quand même, je crois.


Il y a environ 100.000 "lestadiolainen" en Finlande. Je n'ai pas trouvé la proportion dans le Nord, mais c'est à Oulu et dans sa région qu'il y a la plus grande proportion, même s'ils sont plus nombreux, dans l'absolu, dans la région de Helsinki.
Selon la loi finlandaise il ne s'agit pas de secte, mais d'un sous-groupe de l'église luthérienne
Il y a 19 sous-groupes de "lestadiolainen", avec des différences dans leurs croyances.
Certaines veulent "peupler le monde". Encore aujourd'hui certaines femmes "doivent" faire 10-18 enfants. Si non dans 50 ans il n'y aura plus de "vanhoillislestadiolainen". Par contre s'ils continuent à faire autant d'enfants ils rêvent de devenir majoritaires en Finlande dans 50 ans!!!
http://lestadiolaisuus.info/index.php
voir aussi à Wikipédia "lestadiolaisuus"
Avatar de l’utilisateur
Coccinelle
La plus française des finlandaises
 
Messages: 2897
Inscription: Dimanche 13 Juillet 2008, 23:53
A remercié: 7 fois
Remercié: 32 fois

Re: Différences entre finlandais finnophones/suédophones

Messagepar LaFronde » Mercredi 9 Décembre 2009, 18:41

De tout ce que je viens de lire, je tire la conclusion que je dois sans plus tarder me remettre au suédois ! :mrgreen:
Respirez, vous êtes sur FIP
Avatar de l’utilisateur
LaFronde
LaFronditude
 
Messages: 2626
Inscription: Jeudi 30 Août 2007, 16:17
Localisation: Espoo
A remercié: 13 fois
Remercié: 7 fois

Re: Différences entre finlandais finnophones/suédophones

Messagepar Coccinelle » Mercredi 9 Décembre 2009, 18:46

Scribe a écrit:
Coccinelle a écrit:De mon point de vue strictement personnel (et pas scientifiquement prouvé) on pourrait diviser la Finlande grossièrement en 4 parts:


Oui c'est schématique mais ça donne peut-être une tendance.


C'est à dire que c'est ma vision de "ugri-suomalainen" de la Finlande
Avatar de l’utilisateur
Coccinelle
La plus française des finlandaises
 
Messages: 2897
Inscription: Dimanche 13 Juillet 2008, 23:53
A remercié: 7 fois
Remercié: 32 fois

Re: Différences entre finlandais finnophones/suédophones

Messagepar MammuthusLaboris » Mardi 15 Décembre 2009, 10:03

Je les connais pas mal, les cotoyants tous les jours, dans ma famille, a l'ecole ou au boulot...
La population suedophone en finlande est elle aussi pas mal divisee, les groupes se cotoyant principalement au service militaire...

Il y a:
- Les suedophones dits de la pampa, cad d'österbotten. Des purs, ceux la, vivant dans un environnement quasiment uniquement suedophone, a la campagne, assez (voir tres) religieux. Ils parlent pour certains un dialecte assez imbitable (Närpes en est l'exemple caricatural)
- Les suedophones d'Helsingfors. Ils sont bilingues et ne parlent suedois qu'entre eux... en creusant un peu, pas mal d'entre eux ont un ou plusieurs ancetres etrangers. Ils parlent suedois matine de finnois.Ce les fameux hurrit detestes des findus... bon moi ce sont mes potes.
- Les suedophones de l'est d'helsinki (Borgå). Leur suedois est assez rigolo a entendre et pour certains parlent pas trop bien le finnois. Ce sont eux dont se moquent (sans trop le savoir) les finnois pour leurs erreurs. Les suedophones de la ville rigolent aussi pas mal de leur accent...
- Les suedophones des grosses villes: Tammerfors, Åbo. Ceux la sont une toute petite minorite dans leurs villes respectives, et sont assez "fiers" dira t on.
- Avant-avant derniere espece, l'habitant d'Åland. Celui la, finlandais par accident, assez "rare" sur le continent, ne va pas au service militaire et prefere aller faire ses etudes en suede, voire meme y bosser...
- Avant derniere espece, le finnois dont les parents ont emigres en suede dans les annees 60-70. C'est un finnois avec un nom finnois, un prenom finnois, qui ne parle pas trop bien finnois souvent et qui parle suedois comme un risksvensk! souvent il revient en finlande faire l'armee a dragsvik et apres il repart en suede. Des fois il reste... mais pas souvent.
- En final, le suedois, le vrai qui fait des sons etranges avec sa bouche et qui est venu en finlande (surtout dans la capitale), car on lui avait dit que la finlande etait un pays bilingue... C'est pas facile pour lui, d'ailleurs, en general il ne reste pas trop longtemps, mais il y en a pas mal...

Les suedophones d'österbotten sont les plus nombreux et font la loi dans le SDP (RKP), au grand damne des suedophones des villes plus tolerants.
Dernière édition par MammuthusLaboris le Mardi 15 Décembre 2009, 15:21, édité 1 fois.
Kikidi que je suis pas un vrais finlandais? Hier je me suis fait prendre en photo par des japs !
Avatar de l’utilisateur
MammuthusLaboris
Clavioteur drogué
 
Messages: 376
Inscription: Mardi 14 Octobre 2008, 11:29
A remercié: 0 fois
Remercié: 0 fois

Re: Différences entre finlandais finnophones/suédophones

Messagepar Coccinelle » Mardi 15 Décembre 2009, 14:32

Excellenre analyse MammuthusLaboris :bravo: :bravo:
Celà rejoint assez celle du livre Muukalainen Muumilaaksossa ainsi que ce que j'en sais moi-même.....
Et de plus, contrairement à ce que l'on croit (et malgré les 300.000 finnophones en Suèdes) les Riikinruotsalaiset (Riksvensk) ne savent pas finalement grand chose de la Finlande. Pour preuve l'histoire suivante:

Dans l'ascenceur d'un ferry Silja Line entre Turku et Stockholm un couple de Suédois de Suède écoute parler les finnois suédophones. Lorsque ces derniers quittent l'ascenseur la suédoise dit à son mari: Finalement cette langue finnoise, elle n'est pas si difficle à comprendre" :ouf: :ouf: :ouf:
Avatar de l’utilisateur
Coccinelle
La plus française des finlandaises
 
Messages: 2897
Inscription: Dimanche 13 Juillet 2008, 23:53
A remercié: 7 fois
Remercié: 32 fois

Re: Différences entre finlandais finnophones/suédophones

Messagepar Penelope » Mardi 15 Décembre 2009, 22:10

Il y a aussi des suédophones de la côte sud: Esbo, Kyrkslätt, Ingå, Karis, Pojo, Hangö et au délà jusqu'à Pargas et les îles. Je ne vois pas où ils se trouvent dans ton classement. Des gens qui parlent suédois entre eux (le suédois de Vastra Nyland): principalement des agriculteurs, quelques petits entrepreneurs, des fonctionnaires... Le père de mon mari faisait partie des familles refugiées de Porkala au moment de l'occupation soviétique. Ils sont venus s'installer à Espoo qui étaient à l'époque encore beaucoup plus suédophone qu'elle n'est aujourd'hui.
Penelope
Vous écrit ce message par SMS depuis le sauna
 
Messages: 2926
Inscription: Mercredi 29 Août 2007, 23:49
Localisation: Espoo
A remercié: 10 fois
Remercié: 52 fois

Re: Différences entre finlandais finnophones/suédophones

Messagepar MammuthusLaboris » Mercredi 16 Décembre 2009, 9:50

Penelope a écrit:Il y a aussi des suédophones de la côte sud: Esbo, Kyrkslätt, Ingå, Karis, Pojo, Hangö et au délà jusqu'à Pargas et les îles. Je ne vois pas où ils se trouvent dans ton classement. Des gens qui parlent suédois entre eux (le suédois de Vastra Nyland): principalement des agriculteurs, quelques petits entrepreneurs, des fonctionnaires... Le père de mon mari faisait partie des familles refugiées de Porkala au moment de l'occupation soviétique. Ils sont venus s'installer à Espoo qui étaient à l'époque encore beaucoup plus suédophone qu'elle n'est aujourd'hui.

Ouaip, alors
Esbo, Kyrkslätt tu les mets dans la case Helsingfors.
"Ingå, Karis, Pojo, Hangö et au délà jusqu'à Pargas et les îles". ... et Ekenäs Ce sont des suedophones qui peuvent vivre et bosser en suedois (les veinards) mais qui se debrouillent pas trop mal en finnois, Faut dire que ces communes sont de moins en moins suedophones. Tiens j'ai appris qu'une nouvelle association avait vu le jour il n'y a pas trop longtemps: "Tammisaari Suomalaisille" (ou approchant, mon finnois est plutot bof). Inquietant non?
Kikidi que je suis pas un vrais finlandais? Hier je me suis fait prendre en photo par des japs !
Avatar de l’utilisateur
MammuthusLaboris
Clavioteur drogué
 
Messages: 376
Inscription: Mardi 14 Octobre 2008, 11:29
A remercié: 0 fois
Remercié: 0 fois

Re: Différences entre finlandais finnophones/suédophones

Messagepar Penelope » Mercredi 16 Décembre 2009, 10:26

Depuis le 1 janvier 2009 les villes d' Ekenäs, Pojo et Karis sont devenues Raseborg ce qui a consolidé la majorité suédophone: Pohja était une commune finnophone avant la fusion des trois villes, car c'est une ville industrielle (Fiskars) qui a importé son main d'œuvre de toute la Finlande et de toute l'Europe depuis plusieurs siècles. C'est une région touristique, donc loin d'être insulaire. Il est difficile de vivre à Raseborg sans travailler dans les deux langues. Mais je crois que je suis d'accord. Ekenäs est restée suédophone grâce au nombre de retraités qui y vivent mais au fur et à mesure que la ville se rajeunit elle deviendra finnophone (comme Esbo, Kyrkslätt...)

Par contre, je ne mettrais pas les suédophones d'Esbo, Grankulla et Kyrkslätt dans le même panier que ceux d'Helsingfors. J'en connais encore (et pas des vieux) qui ne s'intègrent pas trop dans la communauté finnophone, et qui ne parlent pas le finnois (ou assez mal). A Espoo il y a encore plein de postes où on travaille en suédois (dans l'enseignement notamment, et d'autres services municipaux). Et il y a pas mal de jeunes qui sont obligés de s'expatrier pour faire des études ou pour trouver du travail. C'est pour cette raison que nous n'avons pas choisi le système suédophone pour la scolarisation de nos enfants.
Penelope
Vous écrit ce message par SMS depuis le sauna
 
Messages: 2926
Inscription: Mercredi 29 Août 2007, 23:49
Localisation: Espoo
A remercié: 10 fois
Remercié: 52 fois

Re: Différences entre finlandais finnophones/suédophones

Messagepar MammuthusLaboris » Mercredi 16 Décembre 2009, 11:55

Penelope a écrit:Par contre, je ne mettrais pas les suédophones d'Esbo, Grankulla et Kyrkslätt dans le même panier que ceux d'Helsingfors. J'en connais encore (et pas des vieux) qui ne s'intègrent pas trop dans la communauté finnophone, et qui ne parlent pas le finnois (ou assez mal). A Espoo il y a encore plein de postes où on travaille en suédois (dans l'enseignement notamment, et d'autres services municipaux). Et il y a pas mal de jeunes qui sont obligés de s'expatrier pour faire des études ou pour trouver du travail. C'est pour cette raison que nous n'avons pas choisi le système suédophone pour la scolarisation de nos enfants.

Ben c'est la meme chose a Helsingfors. La grande majorite des emplois ou tu peux travailler en suedois sont les ecoles et les services municipaux, sociaux ou culturels, en clair, les emplois orientes vers la minorite suedophone (ecoles, administrations, FPA, theatres). Il y aussi la presse, HBL, Forum ou Yle (pour l'instant...) mais la encore c'est oriente vers le public suedophone. Les autres "niches" a suedophone, mais uniquement sur helsingfors, sont les institutions nordiques et sandinaves: Nordiska InvesteringsBanken, Nordens Institut i Finland, NORDEN, NOPEF, etc...
Kikidi que je suis pas un vrais finlandais? Hier je me suis fait prendre en photo par des japs !
Avatar de l’utilisateur
MammuthusLaboris
Clavioteur drogué
 
Messages: 376
Inscription: Mardi 14 Octobre 2008, 11:29
A remercié: 0 fois
Remercié: 0 fois

Re: Différences entre finlandais finnophones/suédophones

Messagepar Mickihiiri » Mercredi 16 Décembre 2009, 20:56

MammuthusLaboris a écrit:Les suedophones d'österbotten sont les plus nombreux et font la loi dans le SDP (RKP)


je pense que tu voulais écrire SFP/RKP.

Coccinelle a écrit:Et de plus, contrairement à ce que l'on croit (et malgré les 300.000 finnophones en Suèdes) les Riikinruotsalaiset (Riksvensk) ne savent pas finalement grand chose de la Finlande


Je confirme, cela m'a toujours étonnée d'ailleurs. J'ai été en séction suèdoise dans un lycée international et donc suivi le programme d'histoire des écoles suédoises...et bien on leur apprend bien que la Finlande a appartenu à la Suéde etc...pourtant il y a énormément de suèdois qui ne savent pas qu'il y a une minorité de suédophones en Finlande. Un suédois m'a un jour demandé, en conférence, si je me plaisait en Finlande, pensant que j'étais suédoise mais faisait de la recherche en Finlande car on parlait en suédois, il n'a même pas réagit au fait que je ne parle pas comme un Riksvensk.
Mickihiiri
Clavioteur drogué
 
Messages: 389
Inscription: Mercredi 29 Août 2007, 11:15
A remercié: 0 fois
Remercié: 1 fois

Re: Différences entre finlandais finnophones/suédophones

Messagepar MammuthusLaboris » Jeudi 17 Décembre 2009, 9:38

Mickihiiri a écrit:je pense que tu voulais écrire SFP/RKP.

Tout a fait, je me suis enduit avec de l'erreur entre social et populaire :D
Kikidi que je suis pas un vrais finlandais? Hier je me suis fait prendre en photo par des japs !
Avatar de l’utilisateur
MammuthusLaboris
Clavioteur drogué
 
Messages: 376
Inscription: Mardi 14 Octobre 2008, 11:29
A remercié: 0 fois
Remercié: 0 fois

Re: Différences entre finlandais finnophones/suédophones

Messagepar Coccinelle » Lundi 21 Décembre 2009, 20:59

Penelope a écrit: Ekenäs est restée suédophone grâce au nombre de retraités qui y vivent mais au fur et à mesure que la ville se rajeunit elle deviendra finnophone (comme Esbo, Kyrkslätt...)


L'autre jour lors de la réception qui a suivi des obsèques à Karjaa (Karis) une dame agée nous servait du café. Elle ne parlait pas le finnois et nous parlait en suédois. Nous sommes finnophones et lui avons donc parlé en finnois. Mais en fait nous nous comprenions très bien car chacun comprenait très bien la langue de l'autre. C'est le parler qui est plus difficile lorsque l'on ne pratique pas une langue.....
Avatar de l’utilisateur
Coccinelle
La plus française des finlandaises
 
Messages: 2897
Inscription: Dimanche 13 Juillet 2008, 23:53
A remercié: 7 fois
Remercié: 32 fois

Re: Différences entre finlandais finnophones/suédophones

Messagepar Ässät » Dimanche 3 Janvier 2010, 1:18

Two-Thirds Would Eliminate Required Swedish
A clear majority of the Finns would be ready to eliminate the Swedish language as a required subject in Finnish schools, reports the newspaper Kaleva.

A survey commissioned by Kaleva and five other provincial newspapers found that two-thirds of respondents would be willing to see the Swedish language lose it status as a required subject.

A majority also expressed the view that local authorities should be given the choice to replace Swedish lessons in the curriculum with Russian.

Alongside Finnish, the second official language in Finland is Swedish, which is spoken by 5.6 percent of the population as a first language.

Article posté cet après-midi sur le site de YLE. :?

Je serai pas surpris, qu'à terme la langue russe détrone le suédois sur le marché Finlandais. En revanche - concernant le suédois - je me demande qu'elle sera l'évolution de son "supposé" statut en tant que seconde langue officielle. Très peu de Finlandais que j'ai cotoyé et ceux avec lesquels j'ai gardé contact semblent avoir un intérêt (ou hostilité pour certains) à apprendre la langue, au détriment de l'anglais ou autres langues étrangères. Le russe a un intérêt particulier j'ai l'impression...en tout cas dans la région Uusimaa.

Certains d'entre vous ont appris le suédois de Finlande - hormis Coccinelle, Seb ? Vous l'utilisez à quelle fréquence ?
"J'ai appris (bien grand mot) le grec ancien pendant 5 ans, pourtant je ne me ballade pas en toge en récitant du Homère". - S***** -
Avatar de l’utilisateur
Ässät
Magnéto, Serge !
 
Messages: 165
Inscription: Jeudi 27 Septembre 2007, 17:40
Localisation: Etelä-Ranskan pääkaupunki
A remercié: 0 fois
Remercié: 5 fois

Re: Différences entre finlandais finnophones/suédophones

Messagepar Penelope » Dimanche 3 Janvier 2010, 12:53

J'ai pris des cours de suédois mais je m'ennuyais beaucoup car le prof traduisait tout en finnois (et certains élèves posaient des questions en finnois sans arrêt), bien que la classe soit très mixte (estoniens, russes, un turc, deux anglophones). J'ai laissé tombé. Je suis dans une situation difficile car la plupart des amis de mon mari sont suédophones (et certains membres de sa famille, pas tous) mais nos enfants ne le sont pas car nous avons décidé de les scolariser dans le système finnois/anglais. Ils ont du mal à apprendre le finnois (ça va mieux maintenant) et je trouvais que je devais les soutenir moralement en apprenant le finnois avec eux. Mais clairement, si je parlais suédois j'aurais souvent l'occasion de m'en servir avec les amis de mon mari et la famille... et au mökki aussi puisque Raseborg est majoritairement suédophone.

Je ne pense pas que l'apprentissage du suédois soit au détriment de l'anglais (à mon avis les deux langues sont si semblables que l'apprentissage de l'un renforcerait l'aptitude à communiquer dans l'autre). Par contre, il est claire que l'emploi du temps des élèves en sécondaire (classes 7-8-9) ne permet pas de rajouter d'autres langues "B" puisque qu'avec le finnois, l'anglais et le suédois il y a peu d'heures disponibles pour les autres langues, surtout si le jeune veut faire les maths longs ou d'autres options non-littéraires.

Sans rentrer dans le détail (déontologiquement parlant, à cause de mon travail) - la décision de rompre avec le suédois obligatoire est purement politique, voire constitutionnelle, et ne se prend pas à la légère suite à un sondage dans les médias. A mon avis, beaucoup seraient d'accord pour modifier la loi, mais personne ne le fera.

J'ai lu (dans une brochure à la bibliothèque) que les personnes russophones sont déjà plus nombreux à Espoo que les suédophones.
Dernière édition par Penelope le Dimanche 3 Janvier 2010, 23:56, édité 1 fois.
Penelope
Vous écrit ce message par SMS depuis le sauna
 
Messages: 2926
Inscription: Mercredi 29 Août 2007, 23:49
Localisation: Espoo
A remercié: 10 fois
Remercié: 52 fois

Re: Différences entre finlandais finnophones/suédophones

Messagepar Scribe » Dimanche 3 Janvier 2010, 22:39

La différence est que la majorité de ces russophones sont des étrangers, tandis que les 5.6% de suédophones de Finlande sont des Finlandais. Je ne crois pas que soient comptés dans ce chiffre les suédophones étrangers résidant en Finlande.
Avatar de l’utilisateur
Scribe
Steven "kirjuri" Cigale
 
Messages: 9963
Inscription: Mercredi 29 Août 2007, 14:22
A remercié: 240 fois
Remercié: 101 fois

Re: Différences entre finlandais finnophones/suédophones

Messagepar Elie » Dimanche 3 Janvier 2010, 23:54

MammuthusLaboris a écrit:Je les connais pas mal, les cotoyants tous les jours, dans ma famille, a l'ecole ou au boulot...
La population suedophone en finlande est elle aussi pas mal divisee, les groupes se cotoyant principalement au service militaire...

Il y a:
- Les suedophones dits de la pampa, cad d'österbotten. Des purs, ceux la, vivant dans un environnement quasiment uniquement suedophone, a la campagne, assez (voir tres) religieux. Ils parlent pour certains un dialecte assez imbitable (Närpes en est l'exemple caricatural)
- Les suedophones d'Helsingfors. Ils sont bilingues et ne parlent suedois qu'entre eux... en creusant un peu, pas mal d'entre eux ont un ou plusieurs ancetres etrangers. Ils parlent suedois matine de finnois.Ce les fameux hurrit detestes des findus... bon moi ce sont mes potes.
- Les suedophones de l'est d'helsinki (Borgå). Leur suedois est assez rigolo a entendre et pour certains parlent pas trop bien le finnois. Ce sont eux dont se moquent (sans trop le savoir) les finnois pour leurs erreurs. Les suedophones de la ville rigolent aussi pas mal de leur accent...
- Les suedophones des grosses villes: Tammerfors, Åbo. Ceux la sont une toute petite minorite dans leurs villes respectives, et sont assez "fiers" dira t on.
- Avant-avant derniere espece, l'habitant d'Åland. Celui la, finlandais par accident, assez "rare" sur le continent, ne va pas au service militaire et prefere aller faire ses etudes en suede, voire meme y bosser...
- Avant derniere espece, le finnois dont les parents ont emigres en suede dans les annees 60-70. C'est un finnois avec un nom finnois, un prenom finnois, qui ne parle pas trop bien finnois souvent et qui parle suedois comme un risksvensk! souvent il revient en finlande faire l'armee a dragsvik et apres il repart en suede. Des fois il reste... mais pas souvent.
- En final, le suedois, le vrai qui fait des sons etranges avec sa bouche et qui est venu en finlande (surtout dans la capitale), car on lui avait dit que la finlande etait un pays bilingue... C'est pas facile pour lui, d'ailleurs, en general il ne reste pas trop longtemps, mais il y en a pas mal...

Les suedophones d'österbotten sont les plus nombreux et font la loi dans le SDP (RKP), au grand damne des suedophones des villes plus tolerants.


Et les lapons tu les mets ou donc??


Sinon à titre perso, je pense que le statut de langue suédoise, outre le respect pour les finlandais suédophone, est intéressant pour une meilleure intégration de la Finlande dans l'espace scandinave, sachant en plus que le suédois est de la même famille que le norvégien et danois (alors que la Finlande n'est pas de vrais racine scandinave)
Avatar de l’utilisateur
Elie
Contributeur enthousiaste
 
Messages: 84
Inscription: Samedi 18 Juillet 2009, 19:23
A remercié: 1 fois
Remercié: 3 fois

Suivante

Retourner vers Vivre en Finlande

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités